Groupe Rissois d'Histoire Locale (GRHL)

Visites ->> Le Village ->> Vierge à l'Enfant



Mon Compte

Participez aux questions sur le site

 
Mot de passe perdu ? - Inscription

Poser une question ?

Vous devez être inscrit sur notre site pour participer au Question/Réponse. inscription

Rechercher

X

Agenda

L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31    

Vierge à l'Enfant


Les mots clés :


Il n'y a pas d'autres photos pour le moment...

Les trois verrières du chevet, offertes par le maire André Gomel, représentent la Vierge à l'Enfant entourée de Saint André et de Sainte Marguerite, patrons du donateur et de son épouse.
La Vierge ayant à sa droite, Saint André tenant sa croix et, à sa gauche Sainte Marguerite piétinant le dragon et portant la palme du martyre.
Ces personnages se tiennent debout devant une tenture damassée et sont placés dans des compartiments qui occupent le centre de la baie, laissant de part et d'autre, un espace pour l'ornementation.
Les vitraux des fenêtres hautes de la nef sont constitués d'un sujet central figuré et de motifs décoratifs enfermés dans des rubans perlés, entrelacés, posés sur des fonds découpés de quadrillages ou de rosettes, l'ensemble étant inscrit dans une bordure végétale. Le médaillon central est, excepté dans deux baies, occupé par un visage qui, comme dans les bas-côtés, est tiré d'une photographie. On peut identifier l'architecte Georges Ranchon et le curé Charpentier.
Dans d'autres médaillons on peut voir les enfants de G.Ranchon et les portraits de donnateur.
En tout, trente cinq vitraux qui ont de tels points communs qu'il est évident qu'ils sortent du même atelier, celui de Maréchal et Champigneulle, à Metz; c'était alors un atelier de grande réputation.

Questions - Réponses