Groupe Rissois d'Histoire Locale (GRHL)

Visites ->> RN7 ->> En venant de Corbeil



Mon Compte

Participez aux questions sur le site

 
Mot de passe perdu ? - Inscription

Poser une question ?

Vous devez être inscrit sur notre site pour participer au Question/Réponse. inscription

Rechercher

X

Agenda

L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

En venant de Corbeil


Les mots clés :

- - - Rues-voies -

Il n'y a pas d'autres photos pour le moment...

En venant de Corbeil, on passait devant la grille du château de Fromont qui deviendra en 1927  l'Hôtel de Ville.
On se trouve alors au sommet de "La Montagne", lieu hautement symbolique sous la Révolution. C'est en effet de cet endroit que partit le cortège de la "Fête civique et philosophique de Brutus", le 9 décembre 1793, pour rejoindre le parc du château de Ris. (voir "Quand Ris et Orangis s'appelaient Brutus" - GRHL)
La grille que l'on voit à droite s'ouvrait sur le parc de Fromont. Trois allées menaient jusqu'au château. Ce sont ces allées qui ont servi de tracé pour les rues que nous connaissons et qui conduisent à l'Hôtel de Ville.
Cette entrée du parc est représentée aujourd'hui par la place des Fusillés.
Sur la gauche on devine l'entrée du chemin d'Orangis.
Deux photos aériennes des années 50 montrent la perspective de la route nationale et l'alignement des commerces depuis le coin de la rue du Pont.
Du haut de la côte on a une vue plongeante sur le village avec le seul repère qui reste aujourd'hui, l'église.
A l'angle de la rue de Seine et de la nationale, on peut encore voir une borne milliaire

La sortie se fait après être passé devant "l'Écu de France", ancien relais de poste et le café Philippe, avec sa petite terrasse sur l'étroit trottoir; plus loin, à gauche la maison Lefèvre, le marchand de vins.

Questions - Réponses