Groupe Rissois d'Histoire Locale (GRHL)

Visites ->> Réno - Gare ->> Gare du Val de Ris



Mon Compte

Participez aux questions sur le site

 
Mot de passe perdu ? - Inscription

Poser une question ?

Vous devez être inscrit sur notre site pour participer au Question/Réponse. inscription

Rechercher

X

Agenda

L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 

Gare du Val de Ris


Les mots clés :

- - - - Bâtiments publics

La gare, construite en 1840, se trouvait alors côté agglomération. L'édifice servit ensuite de salle d'attente quand le bâtiment actuel fut construit par la Compagnie du PLM (Paris-Lyon-Méditerranée), en 1869, côté Seine. Il fallait environ une heure de Ris-Orangis à Paris, mais quel gain de temps comparé à la diligence qui mettait 3 heures et le coche d'eau qui lui mettait deux heures à l'aller et trois heures au retour.
Lors de la construction de la ligne de chemin de fer en 1839, les propriétaires des châteaux protestèrent vivement. En effet le tracé des voies coupait leur domaine et interdisait l'accès direct aux bords de Seine. Aussi, la Compagnie du P.O. (Paris-Orléans) accepta alors de construire des Passerelles en bois, en face de tous les châteaux, rétablissant ainsi ce droit d'accès.  Plus tard la PLM les remplaça par des modèles métalliques.
Beaucoup de ces passerelles ont été démontées, sauf celle que l'on pouvait encore voir dans le bas du domaine de Trousseau, en bord de Seine. En concertation avec la SNCF, Réseau Ferré de France demanda au propriétaire de Trousseau, la permission de démonter cette vieille passerelle, de manière à faciliter les travaux d'entretien des voies et des caténaires. Ainsi dans la nuit du 4 au 5 avril 2011, disparaissait la dernière passerelle, 171 ans après sa création.


Au XIXème siècle, un chef de gare, fervent admirateur de Napoléon, avait installé sur le quai une Statuette de l'empereur campée sur un petit rocher.

Voir aussi : Le passage à niveau  - La fête de la gare - Gare de Grand-Bourg et Gare du Bois de l'Épine.

 

(Voir la revue "Ris-Orangis - Le Chemin de Fer" par Éric Bardochan, édité par le GRHL)

Questions - Réponses